Voyance,cartomancie...

l'histoire de la cartomancie

De tous temps et de toutes époques, l'homme interroge les augures, les devins, pour lever le voile opaque qui nous cache l'avenir, le futur. Aussi utilise-t-on tant les pierres, que les entrailles d'animaux, les nuages du ciel, l'alphabet runique, les rêves, les Tarots, le feu, les dés à jouer, ou quelque autre objet, pour découvrir quelle sera notre destinée.

Néanmoins, l'on s'accorde pour dire que la pratique de la cartomancie - ou l'Art de prédire l'avenir par les cartes à jouer, ou l'art de se tirer aux cartes - découle du jeu de Tarots, qui lui-même dit-on origine du Grand Livre de Thot, dieu Égyptien: suite à la disparition du continent mythique de l'Atlantide. Sauvé du grand incendie de la bibliothèque d'Alexandrie, ce Livre contiendrait 78 lames d'or sur lesquelles seraient inscrits les plus grands et les plus précieux Secrets du Monde.



Semble-t-il que ces secrets, bien consignés sur les 78 lames d'un jeu de cartes - référant au Grand Livre de Thot -, furent transportés et transmis de pays en pays pendant des générations, notamment par les Gitans, Tziganes ou Bohémiens: descendants directs des Égyptiens; eux-mêmes étant, pour plusieurs, survivants de l'Atlante. Au cours des âges et des pays, ces lames ont pris diverses apparences: car la propagation de ce jeu ne fut pas vraiment aisée, puisque tant l'État que le Clergé interdirent, bannirent puis permirent à nouveau l'utilisation des cartes à jouer.
C'est ainsi que le Tarot original fut en partie altéré: puis qu'on convint de rejeter les Arcanes majeurs (22), et de ne conserver que les Arcanes mineurs (56). Ces derniers représentant bien sûr l'épopée des souverains, les personnages de la Cour, et les faits d'armes - plus ou moins glorieux - qui seraient susceptibles de survenir.

En outre, mentionnons qu'à l'époque, ces jeux étaient découpés et peints à la main: ce qui les rendaient peu disponibles à la population en général, donc d'un usage peu courant.

Quoi qu'il en soit, tant Français, qu'Italiens, qu'Allemands ou qu'Espagnols revendiquent la pérennité du jeu de cartes contemporain. Et ils ont tous probablement raison... Peu de traces formelles existent, quant aux premiers jeux utilisés sur le continent européen; bien que plusieurs affirment qu'elles auraient fait leur apparition en Europe dès le XIe siècle.

Ainsi, côté occidental, on a pu retracer que le synode de Worcester en Angleterre, en 1230, interdisait aux gens de jouer au "King and Queen". On relate également l'apparition d'un jeu de cartes représentant des personnages de la cour, et des scènes de chasse, en Allemagne, dès 1325. On parle aussi de la présence d'un jeu de cartes en Espagne en 1330. Puis, on a retracé dans les archives qu'en 1391, un notaire de Marseille, Laurent Aicardi, mentionne l'existence de ce jeu de cartes dans ses minutes; on en parle aussi à Lille en 1382, et à Paris en 1398.

Puis, une anecdote intéressante est relatée, côté Français. L'on raconte que le roi Charles VI, en 1390, souffrait d'obsessions, et de crises de découragement. Odette, sa maîtresse attentionnée, faisait tout pour le divertir; ainsi prêta-t-elle attentivement l'oreille lorsqu'elle entendit parler qu'un nouveau jeu - de cartes -, apporté par les Tziganes, était très à la mode à Paris. Elle chargea donc le maître cartier Jacquemin Gringonneur d'illustrer un jeu de cartes particulièrement pour le roi; et où l'on retrouverait bien entendu les personnages de la cour: Rois, Dames et Valets.
L'artiste livra marchandise en 1392, ce qui apporta un grand divertissement au roi. Bientôt, le jeu devint de plus en plus populaire: et toute famille parisienne en posséda un. Une gitane eut vent de cette popularité, et de l'intérêt du roi pour ce nouveau jeu; elle prit donc contact avec Odette, expliquant que le divertissement était incomplet sans l'usage du pouvoir de divination des cartes.



Saisissant le jeu, la gitane se mit à étaler les cartes, et à dévoiler au roi et à sa maîtresse des secrets qu'eux seuls étaient en mesure de connaître: relatant des faits et événements relatifs tant au passé, qu'au présent, qu'à l'avenir... et tout en soulignant l'importance de devoir garder le secret sur cet aspect des cartes.
Mais semble-t-il qu'Odette était un peu bavarde... et bientôt toute la cour se mit à utiliser les cartes de façon divinatoire: pour mettre à jour des amours secrètes, éventer des complots politiques, ou pour ourdir quelque manigance. Choqué, le roi fit alors émettre un édit interdisant l'usage des cartes, tant à la cour du roi qu'à l'extérieur... Certains personnages de son entourage n'ont pas apprécié cette interdiction: dont l'un de ses soldats, nommé La Hire, qui fit faire un nouveau jeu qui mettait en valeur la glorieuse image de la France. L'interdit fut alors levé, et les cartes se remirent à circuler.



Parmi les cartomanciens célèbres de cette époque, mentionnons particulièrement l'apport de Mlle Marie-Anne Adelaïde Lenormand (1772-1843) - cartomancienne attitrée de Napoléon -, qui conçut un jeu divinatoire de 54 cartes, qui porte d'ailleurs son nom.
Néanmoins, malgré la faveur populaire, l'Église condamne longtemps les cartes en chaire: les accusant d'être une invention du diable, menaçant même d'excommunion et de damnation ceux et celles qui les utiliseraient. Cette attitude se perpétua jusqu'au mitan du XXe siècle, suite à un nouvel engouement pour les Tarots - travaux de Papus (Dr Gérard Encausse), Éliphas Lévi (prêtre catholique nommé Alphonse Louis Constant), Oswald Wirth (occultiste suisse, secrétaire de Stanislas de Gaïta), Paul Marteau, etc - où la cartomancie - divination par les cartes ou par les Tarots - fut peu à peu réhabilitée et à nouveau usitée.

Ainsi, pour les jeux de cartes traditionnels, les Bâtons devinrent des Carreaux: correspondant à l'élément Feu et au printemps; les Coupes devinrent des Coeurs, associés à l'élément Eau et à l'été; les Épées sont devenues des Piques, et correspondent à l'élément Air et à l'automne; tandis que les Deniers réfèrent aux Trèfles, associés à l'élément Terre et à l'hiver

Service facile et gratuit

Je crée mon site

Vente de divers produits, tels que:

 

- encens

- livres

- talismans 

- ustensibles pour rituel

-tarot, oracles



 

Besoin de plus de renseignement sur les prix et tarifs me consulter!